Energies renouvelables

Le développement de ces énergies repose en grande partie sur une appropriation locale des projets, permettant alors de créer une dynamique économique locale (nouvelles filières, emplois, autonomie énergétique accrue...)

 
feu photovoltaïque éolien thermique hydro

Les énergies renouvelables ont plusieurs atouts :

  • Elles préparent à "l'après pétrole" (les gisements de pétrole, de gaz et d'uranium à un coût acceptable sont en cours de disparition).
  • Elles limitent nos émissions de gaz à effet de serre.
  • Elles participent à la nouvelle économie, à la croissance verte.

 

      Bois-énergie

Le bois est une énergie renouvelable, neutre pour l'effet de serre car le CO2 rejeté lors de sa combustion est naturellement absorbé par la croissance des arbres.

 

La Loire est un département très boisé (26 % de sa surface), principalement dans 3 zones géographiques : le plateau et les Monts du Forez, ainsi que le massif du Pilat.

 

Le SIEL œuvre pour la promotion du Bois Energie

 

Outre la bûche deux combustibles peuvent être utilisé dans des chaufferies automatisées:

 

  • Le bois déchiqueté appelé aussi plaquettes, issu desbois-dechiquete résidus d'exploitation forestière, des élagages et des sous produits de l'industrie (scieries et industriels du bois).


    granules
  • Les granulés de bois appelé aussi pellets, composés de sciure fortement compressée.



Le SIEL peut, par transfert de compétences, assurer la maîtrise d’ouvrage de la chaufferie (investissement), en assurer l'entretien et la louer à la commune qui achète son bois. A l’issue de 20 ans, l’équipement est transféré à la commune.

chaufferie-bois-stchristoenJarez-SIEL


Pour les réalisations de taille importante, (plusieurs mégawatts), le SIEL peut mener des procédures de Délégation de Service Public (DSP). Elle confie alors ses missions, (y compris la facturation de la chaleur aux abonnés), à une entreprise privée.

Le SIEL est ainsi propriétaire de chaufferies bois dans la Loire. Celles-ci peuvent alimenter plusieurs bâtiments par l’intermédiaire d’un réseau de chaleur souterrain.



chaufferie-bois-siel

 

 

On note par ailleurs que l’utilisation du bois comme « carburant » s’avère être un vecteur de développement économique local : de l’exploitant forestier à la chaufferie, tout un réseau de compétences est généré, avec le maintien et la création d’emplois sur le secteur.

Ces emplois sont répartis sur tout le territoire et sur toute l'échelle des qualifications.

 


      Solaire thermique et photovoltaïque

Dans les bâtiments publics, l’énergie solaire est utilisée sous deux formes principales :

 

  • en chaleur (on parle de "solaire thermique"),
  • en électricité (on parle de "solaire photovoltaïque").

 

capteurs-thermiquesL'énergie solaire thermique résulte de l'utilisation de capteurs qui transforment l'énergie du rayonnement solaire en chaleur, véhiculée par de l'eau. Ce principe peut fournir de l'eau chaude sanitaire (chauffe eau solaire), ou contribuer au chauffage d’un bâtiment (plancher chauffant ou système à accumulation).

Lien carte des réalisations Energies du SIEL

En 2008, le SIEL a installé un système innovant et expérimental de climatisation solaire sur une maison de retraite à Maclas. Lien fiche de présentation de l’équipement.


PhotovoltaïqueLe solaire photovoltaïque était majoritairement utilisé pour l'alimentation électrique de sites isolés. Depuis quelques années, les installations sont raccordées au réseau de distribution et ont donc l'opportunité de vendre leur production à EDF avec un tarif garanti durant 20 ans.

Le SIEL assure la maîtrise d'ouvrage de tels équipements pour le compte des collectivités de la Loire.

Dans le cas du photovoltaïque une partie des ressources générées par la vente de l'électricité sont réinvesties par le SIEL dans des travaux d'économie d'énergie pour la commune.



Téléchargez le Bilan solaire photovoltaïque 2015

 

      Hydroélectricité et éolien

 

Dans la Loire, le principal gisement pour le développement de l'hydroélectricité consiste en la réhabilitation d'anciennes turbines (industrie textile, passementerie, moulin,...). Les projets sont donc rares et souvent coûteux.

Le SIEL accompagne les collectivités de la Loire dans leurs projets hydroélectriques.

 

Il n'y a pour l'heure pas de grandes éoliennes dans la Loire.

 

Suite au développement de projets éoliens dans les zones les plus propices en France (côtes méditerranéenne et atlantique) les promoteurs s'intéressent à des territoires comme la Loire. Le SIEL accompagne les collectivités dans la mise en place des zones de développement éolien (ZDE) et pourrait un jour développer des projets dans le cadre de sa filiale Sem’soleil.

Fiche de présentation de Sem’soleil